Patiente guérie de l'apnée du sommeil
Giesela Hammouni

guéri de l'apnée du sommeil le 07.03.2018

Gisela Hammouni, 68 ans - Ancienne patiente guérie

Le début de mon cauchemar :
Depuis 2002, j'avais un masque intégral, avec à l'époque 50 intermittences par heure. Une relation d'amour-haine a commencé, car je ne pouvais pas aller avec, ni sans lui. Les dernières années ont été presque insupportables. Douleurs depuis mes années d'école : maux de tête, de nuque, d'épaule et de dos (syndrome cervical), plus tard encore des bourdonnements d'oreille, le nez bouché, souvent de fortes douleurs aux oreilles ainsi que des problèmes avec mes bronches, seul un antibiotique pouvait encore m'aider. Les hernies discales complétaient le tout, j'étais épuisée.

Effets de cette maladie insidieuse :
Ronflements, difficultés à avaler, fatigue, insomnie, problèmes d'équilibre et de mémoire, dépression et même perte importante de cheveux. Les taux de tension artérielle, de diabète, d'acide urique et de cholestérol étaient trop élevés. Mes vertèbres cervicales se sont déplacées vers l'arrière pour que je puisse respirer un peu. Ma posture était penchée vers l'avant.

L'apnée du sommeil, ma maladie :
Je n'ai reçu aucune aide de la part de mes médecins. J'ai fait des recherches sur Internet et c'est là que j'ai pris conscience de la gravité de mon problème. J'ai eu très peur et je me voyais déjà avec un déambulateur ou même dans une maison de retraite. La peur d'une attaque cérébrale ne cessait de croître. Je devais agir au plus vite.

Mai 2017 - Rendez-vous chez le professeur Sailer, clinique du professeur Sailer à Zurich.
Ma situation de santé était en danger de mort, car il ne me restait que 2,8 mm d'espace pour respirer. J'étais sous le choc, que faire maintenant ? En discutant avec Monsieur Musiolik de la GHS Gesellschaft zur Heilung der Schlafapnoe mbH, j'ai pris conscience que je devais me faire opérer, et ce à mon âge. Mais il n'y avait pas d'autre solution pour guérir de cette maladie.

Juillet 2017 - Rendez-vous chez le Dr Frey, Seegartenklinik à Heidelberg
Lors de mon rendez-vous en juillet 2017, le Dr Frey m'avait expliqué beaucoup de choses au cours d'un entretien très détaillé et informatif, notamment que mes deux mâchoires devaient être déplacées de plus de 25 mm vers l'avant pour que j'aie suffisamment d'air pour respirer. Après cela, je ne pouvais plus penser à rien d'autre.

Octobre 2017 - Rendez-vous chez le Dr Kater - Hochtaunusklinik à Bad Homburg.
Ma caisse d'assurance maladie ne voulait prendre en charge les frais que si l'opération avait lieu dans une clinique figurant sur sa soi-disant "liste blanche". C'est pourquoi j'ai consulté le Dr Kater. Mais celui-ci a refusé l'opération parce qu'il ne recevait pas assez d'argent de ma caisse d'assurance maladie.

Dr. Kaiser, orthodontiste - Heidelberg
En collaboration avec le Dr Frey, le Dr Kaiser m'a traité en tant qu'orthodontiste. J'ai été très satisfait, elle a fait un très bon travail. Elle et son équipe ont été très aimables et consciencieuses.

Opération de l'apnée du sommeil le 07.03.2018 - Après l'opération :
Un blocage au niveau du cou et des épaules avait disparu, ma tête était libre et mobile. Le taux d'oxygène dans le sang est monté jusqu'à 99 % et j'ai reçu suffisamment d'air. Ma circulation sanguine était au plus bas et mon visage était bleu et gonflé. Je pouvais à peine manger, boire et dormir, je toussais sans cesse. J'avais peur de m'étouffer, surtout la nuit. Ma prononciation n'était pas compréhensible, mais elle est différente pour chaque patient. Ce n'était pas facile, mais avec de la patience et en suivant les instructions du Dr Frey, cette période passe relativement vite. La pensée de la nouvelle qualité de vie que j'allais avoir m'a aidé. Je n'ai plus qu'une seule interruption par heure (en dessous de 5 interruptions, cela signifie que je n'ai pas d'apnée du sommeil). On ne peut pas faire mieux, l'objectif est atteint !!!!!!!

Ablation des métaux le 12.09.2018 - Ma situation actuelle :
Dosage cholestérol/médicaments 20 mg, au lieu de 40 mg. Tous les troubles que j'ai indiqués ci-dessus ont disparu. Ma lèvre inférieure et une partie de mon palais sont encore un peu pelées.

Quelques mots de conclusion :
J'ai pris la bonne décision et il n'est jamais trop tard pour faire confiance au Dr Frey, car il a fait réapparaître comme par magie la lueur qui avait disparu de mes yeux et je peux à nouveau participer activement à la vie. Tout est plus facile et je suis bien reposée. Je peux manger presque tout, au moins ça a de nouveau bon goût et il n'est plus nécessaire de faire des purées.

Remerciements :

Un grand merci au Dr Frey (que me serait-il arrivé sans lui ?) - un médecin et un homme formidables - ainsi qu'à mes collègues et collaborateurs du cabinet, du bloc opératoire, du service (en particulier l'infirmière Violeta) et du laboratoire du sommeil, le Dr Benotmane et son équipe, sans oublier M. Gashi. Je dois également beaucoup à M. Musiolik, que je garderai toujours dans mon cœur. Ce fut une période difficile pour moi, mais malgré tout une collaboration très agréable. Un objectif aussi élevé ne peut être atteint que si le patient apporte sa contribution au succès. Chaque jour passé avec cette maladie est un jour de trop. Chaque jour sans "rire" est un jour de perdu.

Ancienne patiente guérie il y a 8 mois - J'ai du mal à le croire, mais c'est vrai.