Patients guéris de l'apnée du sommeil
Birgit Hugon

guéri de l'apnée du sommeil le 07.02.2019

"Chers lecteurs et lectrices, personnes concernées et indécises,

je suis une ex-apnéique, je m'appelle Birgit Hugon, j'ai 52 ans et je suis enseignante. J'ai été opérée et guérie de l'apnée du sommeil en février 2019.

L'histoire de ma maladie a été longue, plus de 30 ans et impossible à gérer. En août 2018, c'était l'épreuve de force. Je me suis mise en arrêt maladie parce que je n'étais plus capable de rien, tout effort comme le ménage, le jardinage et même monter les escaliers étaient pour moi un enfer. Au travail, je n'étais pas concentrée et j'étais constamment fatiguée. Je ne dormais presque plus la nuit, j'avais des palpitations cardiaques et me réveillais plusieurs fois en sursaut de mes rares moments de sommeil et devais aller aux toilettes 4 à 5 fois par nuit. Le matin, je me réveillais comme si j'étais épuisée. Ces symptômes vous sont-ils familiers ? Souffrez-vous de symptômes similaires ?

Je souffrais d'hypertension, de la maladie de Ménière, j'ai eu une surdité brusque et je porte 2 appareils auditifs et depuis novembre 2018 le masque CPAP, j'avais constamment des migraines ou des maux de tête, je souffre d'acouphènes, de sinusite chronique, de tachycardie, de grincements de dents, je ronfle "comme un élan" et en octobre 2018, j'ai reçu le diagnostic décisif d'apnée obstructive du sommeil. Cela m'a fait réfléchir et a été pour moi le message décisif pour lutter contre la cause et ne pas seulement faire traiter les symptômes.

Ma caisse d'assurance maladie était très "inquiète" pour moi et m'a prescrit un masque respiratoire. Encore un traitement des symptômes !!! Avec le masque CPAP, je souffrais d'angoisse, d'oppression, de difficultés respiratoires et de vomissements, si bien que je l'ai rendu après seulement 10 jours. Maintenant, je n'avais plus d'alternative et j'étais dévastée. Ma vie était en danger !!! Je ne voulais pas accepter cela.

J'ai donc fait des recherches sur Internet et j'ai visité par hasard le site de la SeegartenKlinik. J'y ai trouvé des personnes compétentes qui considéraient ma maladie comme telle. J'étais maintenant confrontée à la décision de retrouver une qualité de vie ou de mourir rapidement. Cette décision n'a pas été difficile à prendre ! Après avoir pesé le pour et le contre, et après avoir posé de nombreuses questions à l'association GHS pour la guérison de l'apnée du sommeil, j'ai pu me décider rapidement.

Le GHS m'a expliqué pourquoi la routine opératoire du chirurgien est si importante. Ils m'ont expliqué les différences entre une opération de l'apnée du sommeil visant à éliminer une malposition/malocclusion de la mâchoire et une opération visant à guérir (mon) apnée du sommeil. Le GHS m'a expliqué quelle était la différence entre une opération sans rotation et une opération avec rotation. On m'a fait comprendre à quel point l'apnée du sommeil est dangereuse et on m'a montré que le masque ne réduit pas le risque excessif pour le cœur et les vaisseaux sanguins. En effet, qui me sauvera de l'hypertension et de la détresse respiratoire pendant la journée si je ne porte pas le masque ? En effet, je ne pouvais pas respirer pendant la journée.

Les conseillers de la compagnie m'ont aidé à prendre la décision d'opérer et m'ont soutenu dans ma "guerre contre l'assurance". Ils m'ont aidé à surmonter mes peurs avant l'opération. La mise en relation avec de nombreux ex-apnéistes du sommeil opérés par avancement de la mâchoire, y compris par rotation, a été particulièrement utile.

Que m'a apporté l'opération ? J'ai enfin de l'AIR ! Je suis débarrassée de tous mes "chers" médicaments ! Je peux à nouveau tenir mon ménage, jardiner, je suis débarrassée de mes angoisses de mort. Je suis à nouveau une épouse et non plus une épave ! J'ai à nouveau du plaisir à faire du sport, car je peux respirer plus facilement et mieux, et je suis plus performante en vélo, en course à pied et je perds visiblement du poids. Je peux à nouveau suivre le rythme et je ne reste pas debout ou allongée à regarder !

Que puis-je vous recommander, à vous les "encore apnéistes du sommeil" ??? L'opération et la période qui suit ne sont pas de tout repos, mais cela en vaut vraiment la peine. Fais-toi opérer dans tous les cas si tu veux vivre plus longtemps et surtout obtenir une qualité de vie nettement meilleure. Et n'écoute surtout pas ta caisse maladie ! Car la caisse maladie veut manifestement que tu restes malade. C'est pourquoi elle s'appelle ainsi. Une caisse pour les malades. Pas pour les personnes guéries.

Birgit Hugon"